Les temps de crise ont toujours été favorables à ceux qui se réinventent - Tribune de François Pinochet

15 juil. 2020

 

Quel plaisir c'était de se retrouver mercredi soir (8 juillet) à La Source dans ce cadre paisible et chargé d'histoire de l'ancienne prison Saint-Joseph ! La joie et le soulagement des retrouvailles nous ont fait oublier un instant l'incertitude des mois qui s'annoncent.

 

Aux sortirs de ces semaines d'isolement, la tendance est clairement à la prudence même si la plupart des membres des Stratèges ont réussi à faire le dos rond et à limiter la casse profitant de l'inertie du business, prolongée par les aides gouvernementales. Certains ont même côté agence étonnamment performés. Côté annonceur les effets du Covid sont très variables selon les secteurs d'activité.

Nous ressentons donc plus que jamais la nécessité de resserrer les liens entre professionnels et cette soirée qui n'était pas prévue à l'origine est venue fort à propos regonfler les énergies.

Les temps de crise ont toujours été favorables à l'émergence de nouveaux leaders, ceux dont l'optimisme les pousse à investir quand les autres réduisent la voilure. Mais aussi ceux qui sentent avant et mieux que les autres les changements qui s'opèrent. Lorsque les temps sont durs, ceux qui s'en sortent sont en priorité ceux qui choisissent la qualité et l'inventivité plutôt que les économies.

· Les économies c'est le choix du cercle vicieux de prestations dégradées qui au bout du bout coûtent toujours trop chères !

· La qualité c'est investir sur les compétences, former les collaborateurs, choisir de travailler avec les meilleurs.

 

Les temps de crise nous ouvrent des opportunités pour se réinventer, dans son organisation, dans ses offres, ses relations avec l'extérieur

Dans cette période troublée, Les Stratèges se veut justement être un stimulateur de renouveau pour les professionnels de la com et du marketing :

· Notre métier est bousculé et même notre utilité est remise en question depuis quelques années. Nous sommes pointés du doigt comme étant les promoteurs de cette société de consommation dont nous ne voulons plus. Nos fonctions sont fréquemment rangés dans la catégorie des "bullshit job" et des "story teller menteurs".

 

Alors Ok, un nouveau monde se dessine, les aspirations des publics changent. Le COVID aura surement renforcé cette urgence de changement exigée par les consommateurs qui sont d'ailleurs de moins en moins consommateurs et de plus en plus citoyens.

Mais je trouve particulièrement injuste le procès qui nous est fait. Pourquoi devrions-nous être désormais à la traine, perçus comme les défenseurs d'un monde révolu alors même que nous, gens de com ou de marketing, avons été des pionniers de la digitalisation des entreprises et avons toujours été à l'avant-garde des tendances, à sentir le vent avant les autres ?

 

Le monde qui se dessine est de plus en plus complexe et fluide. Le rationnel ne suffit plus pour le comprendre, et l'orienter. L'émotionnel, l'intuitif, reprennent droit de citer et c'est tant mieux ! Nos métiers savent justement conjuguer cerveau droit et cerveau gauche, stratégie et créativité. Nous représentons des fonctions que ce soit en agence ou chez l'annonceur où la matière grise est notre matière première.

 

Nous avons donc toute notre place et même une mission à mener : les publicS expriment leurs aspirations ? Et même leur exaspiration ?!

Nous devons les écouter, être attentif et comprendre, mais ce ne sont pas eux qui apportent les solutions ! Ce sont les entreprises qui vont réellement changer le monde et elles n'ont pas attendu le corona pour commencer. Quant à nous communicants et marketeux, notre rôle est de le faire savoir. Mais nous serons de nouveaux crédibles que si nous apprenons collectivement à dire la vérité plutôt que raconter des histoires.

 

Je perçois 3 lignes de force du monde à venir qui vont fortement peser sur notre secteur et à partir desquelles, Vladimir et moi souhaitons orienter le projet des Stratèges :

1.    Le retour de la qualité (la fin du pas cher, le made in local, la valeur temps pour bien faire les choses) :

o   Aux Stratèges nous voulons contribuer à rendre visibles les savoirs faire et les compétences des professionnels de la région qu'il soit agence comme annonceur et aider à la montée en compétences des membres par les échanges et retours d'expériences.

2.    L'avènement du collaboratif (nous devons être plus inventifs, plus ambitieux, plus entreprenants) :

o   Avec les Stratèges, notre ambition est de réenchanter nos métiers et surtout la relation agence-annonceur. Cela fait 35 ans que j'observe notre milieu et que j'entends "partenaire" alors que la réalité ce sont des relations clients-fournisseurs de défiance réciproque. Nous devons co-construire les réflexions, les stratégies, les plans d'action, et cela passe probablement par une refonte des modes de collaboration …

3.    L'obligation de vérité (la question du sens, le respect des publics, plus de transparence, plus de sincérité)

o   Les Stratèges se veut une sorte de laboratoire pour tester de nouvelles pratiques. C'est pourquoi nous sommes attachés à la parité agence/annonceur. C'est la garantie d'une diversité, voire une confrontation des points de vue qui seule nous permettra de réinventer les choses

 

Vous l'aurez probablement ressenti mercredi dernier, Les Stratèges, n'est pas un réseau comme les autres. Parce que l'on se connaît bien et que l'on sait reconnaitre les compétences particulières des uns et des autres,  que l'on s'estime et que l'on apprécie la valeur des autres membres, alors on crée les conditions pour mener des projets ensemble. Chacun ne retire que s'il contribue. si d'aucuns viennent avec l'idée que c'est une réserve de chasse pour prospecter, ils ont tout faux et sont encore de l'ancien monde du chacun pour soi... ! 

 

Avec votre contribution à tous, nous voulons faire des Stratèges le laboratoire de pratiques pour réenchanter nos métiers et notamment rénover la relation agence-annonceur :

· Par exemple en janvier dernier, nous avons ouvert le sujet de la sélection des agences, et déjà nous réfléchissons à un nouveau modèle de consultation que nous allons vous inviter à tester….

· En février, nous avons vu comment le sponsoring se réinvente en alliant l'interne d'un projet d'entreprise, la visibilité et le positionnement de marque et une formidable machine à produire du contenu nerf de la guerre à l'heure des réseaux sociaux.

· En septembre, nous aborderons comment une agence est partie prenante très en amont dans la co-construction d'une offre produit

· Nous voulons également traiter la question du sens, la plateforme de marque, la raison d'être, la marque employeur etc…

· Enfin, nous ne pouvons pas ignorer l'impact du covid qui a entre autre débloqué les esprits à propos du télétravail,…

 

Vladimir et moi-même vous donnons donc RDV dès le 8 Septembre pour activer tous ensemble cette belle ambition qui nous habite.

En attendant, nous vous souhaitons un bel été. Restez prudents pour éviter le 2ème confinement que les plus pessimistes nous prédisent. Il serait probablement pire que le 1er car il atteindrait en profondeur le moral.

 

François Pinochet - Les Stratèges


Autres communications